Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Ramuntxo Garbisu - 06/10/2010 | eitb.com | 

Dans son édition d'aujourd'hui, le journal révèle que, par endroits, l'activité radioactive est 50 fois supérieure aux valeurs prétendues. De nouvelles "surprises" sont également à attendre.


Canard Enchainé Fertiladour Bokale

La radioactivité de Fertiladour fait une nouvelle parler d'elle. Montage : EITB

 

La campagne de dénigrement d'une polémique inacceptable ou malsaine sur les terrains de Fertiladour (Boucau) , telle que menée par la sous-Préfecture de Bayonne ou de la Chambre de Commerce de Bayonne, n'a pas réussi à convaincre le journal "Le Canard Enchaîné" qui, dans son édition de ce mercredi 6 octobre, rejoint le cri d'alerte lancé par le CADE et par certaines médias jusqu'à récemment.

La communication à la presse par son porte-parole, Victor Pachon, d'une radioactivité aussi (mal) enterrée que la vérité, refait donc surface, avec un premier élément de la contre-étude du laboratoire indépendant de l'ACRO dévoilé par le journal satirique.

Si, d'une façon générale, "les analyses révèlent une radioactivité cinq fois supérieure à la normale", certaines activités massiques ont été relevés par l'ACRO à des valeurs de 250 becquerel par gramme, alors que l'arrêté préfectoral imposait depuis novembre 1998 un maximum de 5 becquerel par gramme.

Un rapport de 50 entre les deux valeurs, quand le sous-Préfet de Bayonne, Laurent Nuñez, estimait que, "selon ses informations", "de faibles écarts" existaient entre les mesures contradictoires et les affirmations de l'inspecteur des installations industrielles de la DREAL (ex-DRIRE).

La Maire du Boucau, Marie-José Espiaube, se demandant désormais "que dire aux riverains" de Fertiladour, pourra être rassurée : que cela soit dans nos colonnes ou dans les autres organes de presse, il y a désormais peu de chance que ce dossier reste aussi confiné que les 11.000 mètres cube de terres contaminées encore présents sur les 7 hectares.

La contre-étude de l'ACRO, parvenue vendredi dernier à la Région sous sa forme définitive, est encore placée sous le sceau de la confidentialité de l'exécutif aquitain.

La rendre publique permettra de tordre le coup à certains procès d'intention contre "certaines voies de presse" ou contre le travail des associations locales du Port de Bayonne.


De l'utilité de jeter un regard vers le haut de Fertiladour

Que notre rédaction puisse conseiller les tenants de la version officielle d'un site "dépollué permettant son usage futur"...

Si nous avons répété (depuis deux ans) que Fertiladour reste le cauchemar des autruches, il est par contre vivement conseillé de lever les yeux au ciel.

Dans sa ferme volonté de ne pas trouver la radioactivité là où il y en avait, le cabinet ALGADE, filiale du géant nucléaire AREVA pendant les études radiologiques entre 1998 et 2002, a omis d'aller mesurer la radioactivité résiduelle dans les poutrelles supérieures de l'atelier d'engrais, situé à côté de celui de l'atelier de monazite radioactive..

Du fait de la vive dispersion des poussières sur le site, de 1973 à 1992, on y trouve encore aujourd'hui des valeurs qui, elles aussi, sont très largement supérieures aux affirmations, de l'ordre de 200 fois dans ce cas-ci.

Partager cette page

Repost 0
Published by