Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 13:41

 

 

Référendum : une sacrée claque !!!



Le Maire de Tarnos a été désavoué !!! Ce vote « NON » des tarnosiens nous conforte dans la position que nous avons eu depuis le début dans cette affaire.Le manque de lucidité politique de certains apparaît aujourd'hui au grand jour.



Tout ça pour ça !! serait-on tenté de dire si cela n’avait pas coûté plus de 80000 euros à notre commune. Finalement cette consultation voulu par le Maire sur un sujet inaproprié s'est retourné contre lui et la stratégie du P.C.F.

La raison l’a emporté avec 58 % des voix, le « non » à un mariage avec nos voisins de l’ACBA est arrivé en tête et cela malgré la question pleine d’ambigüité concoctée par la garde rapprochée du maire. Les tarnosiens ont refusé une alliance qui leur apparaissait contre-nature.

La manière cavalière avec laquelle le Maire et les élus communistes de sa majorité se sont « séparés » des 8 élus socialistes (dont 2 adjoints et un conseillé délégué), n'a pas abusé la population. Cette manière expéditive de régler le différent qui nous opposait sur l'avenir de la Communauté de Communes du Seignanx, a démontré une gestion autocratique que les tarnosiens ont rejeté.



Après ce camouflet, le Maire de Tarnos va-t-il faire comme le Général de Gaulle, va-t-il démissionner ???


      Groupe d'Elus de Gauche Tarnosiens

 



Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
2 octobre 2015 5 02 /10 /octobre /2015 22:37

 

Consutation du 2 octobre : 1580 voix pour le NON contre 1149 pour le oui : Et maintenant Monsieur le Maire ?


Le Maire de Tarnos a été désavoué !!! Ce vote « NON » des tarnosiens nous conforte dans la position que nous avons eu depuis le début dans cette affaire.Le manque de lucidité politique de certains apparaît aujourd'hui au grand jour.


Tout ça pour ça serait-on tenté de dire si cela n’avait pas coûté plus de 80000 euros à notre commune. Moins d’un Tarnosien sur trois s’est déplacé pour cette consultation. Certains diront un bon score pour une consultation de cet ordre mais un petit score après le battage médiatique orchestré depuis plus de deux ans par le maire communiste et une partie de sa majorité. La raison l’a emporté avec 58 % des voix, le non à un mariage avec nos voisins de l’ACBA , est arrivé en tête et cela malgré la question pleine d’ambigüité concoctée par la garde rapprochée du maire.

Non, monsieur le Maire, les Tarnosiens ne veulent pas de votre alliance avec la droite et ont montré une défiance à votre égard. Vous venez de prendre une claque !!! Et maintenant ? Démission ????



Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 22:46

élèction

 

Landais de Tarnos réveillez-vous

 

Après Napoléon III qui signa le décret de rattachement du Boucau (2 anciens quartiers de Tarnos) et de St Esprit à Bayonne en 1857 voilà que Napoléon IV (photo ci-dessous) exige en 2011 une nouvelle annexion de Tarnos à Bayonne.


   
   lespade

Contre pèterie : De Lespade on y voit l'horizon bâillonné...

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 20:49
Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
30 septembre 2015 3 30 /09 /septembre /2015 19:04
Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 22:51

 


Une fois de plus, le maire a proposé l’acquisition de terrains (dont nous ne connaissons pas la destination) par le biais de l’EPFL ( établissement public foncier landais ) dont le rôle est de se substituer aux collectivités locales au moment d’un achat foncier. Cet achat est ensuite rétrocédé à la collectivité au terme du remboursement sans frais de la somme sur une durée de quatre ans. Ce qui signifie que cet achat vient alourdir l’endettement de notre commune sur quatre exercices budgétaires. Il semblerait que cette dernière partie ait échappé à certains élus notamment l'élue socialiste déléguée à l'éducation. Or en 2010, le maire avait expliqué qu’il fallait « augmenter les impôts et que les emprunts d’aujourd’hui étaient les impôts de demain » formule très en vogue dans la bouche du premier magistrat à ce moment.

Le portage financier par le biais de l’EPFL n’est en fait qu’un emprunt sur quatre ans. Notre groupe s’est opposé à cette acquisition, considérant qu’en période de crise, il fallait rester prudent et que les réserves foncières étaient importantes. Position qui a été brillamment défendue par Elie Marciano. Nous avons également voté contre les délibérations concernant la commission d'appel d'offre, puisque le maire, au mépris de la juste représentation de chaque sensibilité, nous a écartéde cette commission.




Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 20:07

Christophe MARTIN

Vice Président du Conseil Général

Conseiller général du canton de Bayonne – Nord                 

Maire Adjoint de boucau

 

 

Dossier YARA : Le risque zéro n'existe pas

 

Alors même que nous commémorons les 10 ans de l'explosion de l'usine AZF à Toulouse, dont je rappelle que l'origine de la catastrophe qui avait fait 30 morts était le nitrate d'ammonium, on reparle du même produit, à l'occasion des tests de circulation réalisés ce jour sur le port de Bayonne.

 

Pourquoi je suis contre ?

 

70 km, non pas pour sauver des centaines d'emploi comme on veut nous le faire croire, mais seulement pour permettre l'économie de 300 000 euros à la société YARA.

 

le nitrate d'ammonium est, on le sait, un redoutable explosif au contact de matières combustibles ou d'hydrocarbures. Or le stockage de bois en grande quantité et d'hydrocarbures sur le port de Bayonne,  à proximité des lieux de passage et de transbordement sont de nature à augmenter les risques.

 

De plus je rappelle que le centre de secours et d'incendie se trouve situé sur la rive gauche de l'Adour, alors que les risques industriels sont concentrés sur la rive droite. Cela repose la question de la création du centre de secours sur la rive droite, qu'il faudra de toutes les façons réaliser.

 

Enfin, l'urbanisation importante du port de Bayonne, dont je rappelle que plus de 80 % des actuelles habitations existaient il y a 80 ans, ainsi qu'en atteste les documents cadastraux, en fait un port urbain, dont il reste encore à déterminer la vocation.

 

Port industriel certes, mais quels types d'industries?, port de transformation?, de cabotage?, de transit? cette question n'a jamais été tranchée.

 

Je prétends, que le choix n'est pas à faire entre emplois et niveau de pollution, ni entre développement économique et mise en danger de la vie et de la santé des populations. Je reste persuadé qu'un développement industriel du port de Bayonne, compatible avec la sécurité et la santé des habitants, avec des équipements et des industries non polluantes est possible.

 

L'histoire, nous a démontré qu'hélas, le risque Zéro n'existe pas.

Des accidents ont déjà eu lieu, y compris sur le port des Bayonne, le principe de précaution doit être mis en œuvre, c'est la raison pour laquelle je reste défavorable au transfert de produits dangereux sur le port de Bayonne.

 

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
28 septembre 2015 1 28 /09 /septembre /2015 19:09

Très étonnant ce message facebook de Mr LESPADE Maire de Tarnos, à quand le clip musical ??

 

Jean-Marc Lespade Colonel Reyel s'est trompé de parole ! Il voulait dire :
12.000 Tarnosiens, et c'est eux qui choisissent. L'agglo bayonnaise sera-t-elle notre asile ? Faisons-les dé-é-é-li-rer eh eh eh ! Votons oui !
www.youtube.com
Télécharge l'album "Au Rapport" sur iTunes :http://bit.ly/colonelreyel-aur apport - Album disponible en physique sur Fnac : http://bit.ly/aurapport_fnac et A...

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 09:10

C'est Bayonne bien sûr ! Mr LESPADE ne veut quitter la Communauté de Communes du Seignanx que pour la saborder, n'ayant pu en avoir la présidence. Par là même il veut assouvir sa haine du Parti Socialiste, qui a commis un crime de lèse majesté en lui prenant son joujou ! Mr le Maire de Tarnos, en vraie machine politique, fait feu de tout bois, tous les coups sont permis, même les plus tordus. Sa nouvelle cible n'est-elle pas le pôle commercial d'Ondres ? Mais comme à son habitude, il préfère travailler en sous-marin attendant une éventuelle réaction de la Communauté de Communes du Seignanx ? Arrivera t-elle ? Quant à l'adjoint socialiste au développement économique et délégué communautaire, quel est son rôle dans cette affaire ?? Quelle est sa position ??? Et la secrétaire de section du parti socialiste de Tarnos, adjointe à l'éducation et déléguée communautaire, aucun commentaire ??? Silence radio ??Les deux socialistes restants dans le groupe majoritaire communiste craindraient-ils d'être lynchés à leur tour ?


Jeudi 15 septembre la salle Maurice-Thorez a été le cadre de la seconde réunion publique d'information sur l'intercommunalité. Devant une assemblée d'environ 70 personnes, le maire a expliqué l'objet de la consultation. Ensuite le cabinet d'études Orgeco a exposé les effets de la réforme territoriale pour Tarnos et le Seignanx, les options de coopération, a fait un tour d'horizon des finances de Tarnos, du Seignanx et de l'Agglo pour terminer par la question de la gouvernance.

Parmi les interventions de la salle, Isabelle Dufau (PS) a souligné « qu'il n'y a pas eu de débat au sein de la Communauté de communes du Seignanx, dont le président avait dit son attachement à ne pas bouger ». Elle a repris les propos de Jean-Marc Lespade, en disant que « sans désir des élus, il est compliqué d'aller vers quelque chose de nouveau », en concluant « oui à des espaces de coopération, de là à fusionner, non ». Le conseiller général Lionnel Causse a rappelé les projets du Seignanx, notamment le projet de centre commercial à Ondres, et « les deux recours contre ce projet déposés par le cabinet d'avocats tenu par le premier adjoint au maire de Bayonne ». Il a conclu par un « ne nous précipitons pas ».

 

  

Anticiper mais pas résister

Un Tarnosien de l'assistance qui s'est dit « naturellement tourné vers l'agglo bayonnaise », a surpris l'assistance avec : « Pourquoi n'est-il pas possible de fusionner avec les communes du nord de Tarnos ? » (Tyrosse, Dax…).

Selon Jean-Marc Lespade, contrairement à l'agglo Côte basque - Adour qui a délibéré à ce sujet (une seule voix contre), elles n'ont pas donné leur accord ni émis un quelconque souhait de cette nature. Pour Jean-Claude Hiquet (PS), « on ne peut pas résonner comme bassin de vie de Dax », « le projet que la gauche peut porter, c'est que le SCOT évolue et se dote d'une gouvernance ».

Plusieurs intervenants ont souligné que les habitants de Tarnos, voire de Saint-Martin-de-Seignanx, étaient tournés vers Bayonne. A la question « Si Tarnos dit oui, que va faire Tarnos ? », le maire a rappelé le cœur de la question de la consultation « Tarnos et la CC du Seignanx » (ensemble), en ajoutant : « Le résultat du vote citoyen peut fortement influencer les choses ».

Le cabinet Orgeco a conclu en insistant sur l'évolution des territoires en France "vers de grandes agglomérations".Il a préconisé d'anticiper plutôt que de résister.

 

Sud-ouest - I-JY

 

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 18:40

La compétence développement économique est une compétence communautaire, Mr LESPADE Maire de Tarnos et sa 1ère adjointe Mme BILLOT-NAVARRE, élus communistes sont vice-présidents à la communauté de communes, délégué à l'environnement pour le premier et au développement économique pour la seconde.

 

Il semblerait que tout deux ne soient pas bien au fait des statuts communautaires qui stipulent que :

. - "sont considérées comme d’intérêt communautaire : la création d’activités ou de zones d’activités nécessitant un terrain d’assiette d’une superficie égale ou supérieure à 5 000 m²" !!

 

. - "sont considérées comme d’intérêt communal : la création, l’extension ou la relocalisation d’activités sur des terrains d’assiette d’une superficie inférieure à 5 000 m²"

 

 

Nous ne doutons pas que Mr Jean-Marc LARRE président de la communauté de communes saura leur rafraichir la mémoire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Tarnos, projet, CGR,

Le complexe multisalles CGR à l'entrée sud de Tarnos. Photo I J-Y

 

Sud-ouest - 14/09/2011

 

Le cinéma CGR jouxte l'hypermarché Carrefour avec sa galerie commerciale et quelques enseignes spécialisées dans l'entretien automobile, à l'entrée sud de Tarnos, au bord de l'ex-RN 10. Cet ensemble commercial et de loisirs a quelque peu vieilli depuis son ouverture en 1989, bien qu'il semble toujours se positionner correctement en terme de fréquentation.

Ainsi, le multisalles (12 salles) supplanterait à l'année ses voisins bayonnais et angloy. Par ailleurs, au terme de l'étude sur le centre-ville de Tarnos, ses habitants ont eu connaissance des orientations proposées pour les années à venir, puis ont été informés des aménagements de l'ex- RN 10 (réalisation de voies de bus dites en site propre).

 

 

 

Un gros programme

Face au CGR, la ville de Boucau et l'Agglo ont en projet l'aménagement de la zone du Petit Mont. L'ensemble des espaces bordant l'ex-RN 10 devrait donc connaître de fortes évolutions à brève et moyenne échéance.

C'est dans ce contexte, et plus largement dans le contexte de guerre entre pôles commerciaux existants et en projets, que la société Rédeim planche sur la réalisation d'un gros programme sur le territoire de Tarnos. Selon nos informations, ce projet porte sur la création d'un ensemble immobilier de 20 000 m² en lieu et place de l'actuel cinéma CGR situé à côté de l'hypermarché Carrefour.

Il est piloté en partenariat avec le groupe Guyenne Gascogne propriétaire de la grande surface tarnosienne, le groupe CGR et Vinci. Sur les 20 000 m² de surface créés, 5 000 m² seraient destinés à la reconstruction du nouveau cinéma ainsi qu'à la création d'un hôtel-restaurant. Le reste serait voué à accueillir des commerces et des activités tertiaires. L'architecte bayonnais Patrick Arotcharen est le maître d'œuvre de l'opération. Le promoteur du projet confirme son existence mais pas les délais annoncés dans un premier temps soit : « Le dossier devrait être déposé devant les services de la Commission départementale d'aménagement commercial) (CDAC) vers la fin de l'année 2011, et la demande de permis de construire courant 2012. Au mieux, ce nouvel ensemble pourrait voir le jour à l'horizon 2014 ».

 

 

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article