Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /


A l’époque, des voix l’avaient dénoncé, mais aujourd'hui la Cour des comptes le confirme : les autoroutes françaises ont été vendues à un prix inférieur de 10 milliards d'euros à sa véritable valeur.



Les magistrats révèlent en effet que la  vente des concessions d’autoroutes en  2006 aurait dû rapporter à l’Etat non pas  14,8 milliards d’euros mais 24 milliards  d’euros – ce qui, au passage, donne raison à Marianne, qui à l’époque s’était  fortement mobilisée contre cette cession à vil prix. On peut d’ailleurs s’étonner qu’un tel écart n’ait pas donné lieu sinon à un rapport complet, du moins à un chapitre décrivant une privatisation si  favorable aux opérateurs privés (Vinci, Eiffage, etc.).


En attendant, Bercy envisage d’augmenter la redevance domaniale annuelle  que les sociétés concessionnaires acquittent au titre de l’occupation de l’espace  public, qui passerait de 170 millions  d’euros à 370 millions, soit + 114 %. Mais même  si cette hausse de 200 millions par an  devenait pérenne, l’Etat serait encore loin  de récupérer les 10 milliards qui lui manquent. En réalité, pour que l’Etat touche  le juste prix de ces autoroutes, il faudrait  multiplier cette redevance par 7 et la porter à 1,2 milliard d’euros par an !.


C’est une toute petite note de bas de page  dans le rapport annuel 2008 de la Cour  des comptes, mais elle a son importance. (inventerre)


Partager cette page

Repost 0
Published by