Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L’aménagement des rythmes scolaires (ARS) fait figure dans le domaine scolaire d’un "marronnier ". Depuis plus de 20 ans, ce sujet fait réfléchir ou agace les acteurs de la vie scolaire.

Notre commune a depuis plusieurs années retenue la semaine scolaire répartie sur 4 jours, ce qui a le mérite de contenter le plus grand nombre.

En 2003/2005, une réflexion sur le temps de l'enfant a abouti à une Etude présentée en septembre 2004 et le résultat de cette dernière, confirmait que le système actuel était approuvé par 80 % des parents d'élèves.

Il paraît donc impossible d’ignorer une telle demande ! Mais les responsables de l’Education ont manifesté encore une fois une volonté de changement et une nouvelle réflexion sur le temps scolaire a été mise en place.

Nous saluons le travail qui a été fait par les services municipaux chargés de l'éducation lors de cette première étude. Nous sommes un peu moins enthousiastes pour cette nouvelle étude qui elle est confiée à un cabinet extérieur et qui forcément sera imputée sur notre budget et pour quel résultat ?? Remettre en place l'école le mercredi matin ?

La sociologie a beaucoup changé et la demande familiale devient impérieuse en faveur d'un rythme scolaire qui respecte le temps de l’enfant et de la famille, qu’elle soit traditionnelle, monoparentale, éclatée et ou recomposée. Au-delà de toutes contraintes économiques la vision de la famille se pose d’une manière nouvelle : c’est une entité  à ne pas dissocier de celle de parents d’élèves. Le passage aux 35 heures tend à renforcer cette idée, plus de 80% des parents souhaitent bénéficier de leur temps libéré pour le consacrer à leurs enfants.

L'école le mercredi matin pénaliserait les familles pour lesquelles les centres de loisirs du mercredi (de 7 heures 30  à 18 heures 30) sont un mode de garde.


Les écoles n’étant pas "centre de loisirs ", les parents devraient récupérer leurs enfants à midi.


Certains écoliers pratiquant des activités extra scolaires, (sport, musique, dessin, cathéchisme, etc...), se verraient privés de cette possibilité.

Le Centre de Loisirs, ainsi que les activités sportives et culturelles, qui intéressent le tissu associatif subventionné par la municipalité, seraient donc mises à mal !

De plus, cette option correspondrait à un désengagement de la ville ce qui serait un recul considérable de l’implication politique de la commune dans le domaine de l’enfance et de la famille !!!

 

TELECHARGER DOCUMENTS  ETUDE 2003/ 2005

. SYNTHESE RÉFLEXION DU GROUPE DE TRAVAIL : AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE L’ENFANT

. SYNTHESE DEBAT

. PRESENTATION ETUDE

 

=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:=:


Tout compte fait, Darcos est pour la semaine de 4 jours et demi

Alors que la majorité des écoles sont passées à 4 jours cette année sous l'impulsion du ministre, ce dernier ne voit «aucun inconvénient» au retour du mercredi matin.

La semaine de 4 jours, éternel sujet de débat dans le milieu enseignant, revient sur la table. Et c'est Xavier Darcos lui-même qui remet le couvert.

Alors que la semaine de quatre jours vient d'être généralisée (non sans protestations) sous son impulsion, le ministre de l'Education nationale a déclaré ce matin qu'il ne voyait «aucun inconvénient» à ce que les écoles primaires repassent à un rythme de 4 jours et demi par semaine, avec 3 heures de cours le mercredi matin, ainsi que le demande la FCPE (parents d'élèves).

«J'y vois même beaucoup d'avantages», a déclaré Darcos à la presse à l'issue du Conseil des ministres. «Je rappelle que j'ai laissé le choix aux conseils d'école de choisir soit quatre jours, soit quatre jours et demi. Dans le conseil d'école, vous avez les parents, vous avez les enseignants et vous avez les élus, et notamment les fédérations de parents d'élèves dont la FCPE.»

«Je le répète, ce n'est pas moi qui ait choisi (...) ce sont les conseils d'école qui ont majoritairement choisi la semaine des quatre jours», a-t-il insisté...... (Libé du 4/2/2009)

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


ATTENTION de ne pas confondre ECOLE et GARDERIE ! N'allons pas dans le sens des directives nationales : Les professeurs des écoles doivent enseigner aux élèves et non assurer un service de garderie de complaisance. Le système scolaire français est une catastrophe et est en train de devenir une parfaite fabrique à crétin. Les futures générations scolarisées doivent être dociles et incultes, travailler et payer des impôts sans en comprendre le fonctionnement. Les acquis doivent se résumer à l'apprentissage du minimum vital national : savoir orthographier A.N.P.E., R.M.I et tout comme le ministre de l'éducation ne pas savoir faire une règle de trois. Au vu de la décrépitude du niveau scolaire ces dernières années aucun espoir amélioratif ne doit être attendu. A qui profite la manipulation ? Pour développer une économie nationale qui profite aux grandes familles industrielles il faut des travailleurs dociles,  contenus et en bonne santé. Tout ceci doit être ancré dès le plus jeune âge. IL EST URGENT DE CHANGER TOUT LE SYSTEME d'éducation pour permettre aux professeurs de reprendre l'éducation en main et d'enseigner le libre arbitre et la connaissance à nos enfants.

 

 ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Partager cette page

Repost 0
Published by