Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

  15/11/2010 | eitb.com |

A peine le CADE avait-il exprimé par communiqué de presse sa lassitude de ne pas disposer de cette contre-étude demandée depuis un mois et demi que le dossier leur parvenait par la poste le jour même.

 

Le communiqué de presse du CADE sur son "impatience" à recevoir de la Région Aquitaine la contre-étude sur la contamination radioactive sur Fertiladour est parvenu dans les rédactions de presse avec à peine quelques heures d'avance sur le courrier de la Poste, qui, à la grande satisfaction du collectif, contenait la dite-étude.

Sollicitée depuis le 8 octobre, la Région a donc accédé sans difficulté à la demande de cette structure de défense de l'environnement, qui est à l'origine de la dénonciation de ce scandale environnemental et sanitaire en 1997, et coupé court par les faits à tout soupçon d'occultation.

Un "lien organique" semblerait donc s'organiser sur ce dossier, dépassant une polémique qui aurait pour dommage collatéral de "délégitimer le rôle associatif ou affaiblir le politique", selon la première réaction du conseiller régional de Bayonne, Mathieu Bergé, qui souhaiterait également que ce dossier échappe à "des coups politiques".

Il manque sans doute encore un grand débat public sur la réalité locale de ce cas de pollution industrielle qu'Europe Ecologie-les Verts avaient comparé à celui de l'amiante, en juin 2009.

Toutes les questions ne trouvent effectivement pas leurs réponses, près de 20 ans après la fin des "années monazite" entre 1973 et 1992.

Partager cette page

Repost 0
Published by