Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 23:17


ccseignanx-001-1-affichage-web-grand-format.jpg


C’était pas du Gainsbourg mais du Gainsbar lors de la dernière séance du Conseil Communautaire du Seignanx, ce mercredi 27 mai. Peu de points à l’ordre du jour, quelques avenants à signer pour 2009 aux conventions avec le CPIE Seignanx Adour et le Foyer des Jeunes Travailleurs de Tarnos, l’adhésion de la Communauté au Comité National d’Action Sociale, la nomination de Bernard Corrihons, maire d’Ondres, pour représenter la communauté à l’assemblée Générale de l’Agence d’urbanisme Atlantiques Pyrénées ou l’approbation du dossier de consultation des entreprises pour le giratoire de la rue de la Palibe à Tarnos pour un montant de 138 435 €.

Non ce qui a retenu l’attention et donné du piment à ce conseil c’est la validation, proposée aux élus, du programme communautaire 2008-2014. Rappelons que ce document précise les orientations politiques, économiques, sociales et environnementales et jettent les bases des perspectives d’aménagement et de développement du territoire du Seignanx sur la période. Un projet a été remis aux 8 communes pour examen et commentaires en date du 14 janvier, le bureau communautaire a travaillé dessus les 18 février, 4 et 18 mars, 1er et 22 avril et le document de référence présenté à l’ensemble des élus des huit communes en date du 29 avril. Les grandes lignes en sont favoriser un développement économique durable, mettre en oeuvre une politique de Tourisme Durable, améliorer et élargir la gestion de la voirie communautaire ou fournir un logement adapté à tous les habitants du Seignanx, développer et harmoniser la politique sociale dans le Seignanx etc… 

ccseignanx-002-affichage-web-grand-format.jpg

Le débat qui s’ensuivit, avait été précédé mardi soir de la présentation de l’étude de la TPU par la communauté de communes. Pour le Président de la Communauté, Jean-marc Larre, “la TPU est l’outil de ce programme ambitieux” et Jean-Marc Lespade, Vice -Président d’affirmer “Ce document est l’alibi du passage en TPU”. Quant à Christine Dardy, Maire de Saint Martin de Seignanx, elle veut bien valider le programme mais refuse de voter dans l’immédiat sur le passage en TPU alors que cela figure dans les conclusions dudit programme…

Finalement après près d’1h1/2 de débats, assez vif, le programme a été validé par 17 voix  dont celles des 3 délégués socialistes tarnosiens et 10 voix contre : les communistes & républicains tarnosiens et les élus de Saint Martin de Seignanx (PRG).

Au cours de ce débat Jean-Marc Lespade a précisé q’une réunion publique aurait lieu le 18 juin 2009 à Tarnos avec la population tarnosienne, Son point de vue est que la question du territoire se pose et que selon lui le canton du Seignanx devrait adhérer à la CABAB. Affaire à suivre…

Alain Darras (Blog Sud-ouest)
Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans Communauté de Commune du Seignanx
commenter cet article
28 mai 2017 7 28 /05 /mai /2017 23:10

Le 27 mai, 17 délégués sur 27 ont voté le programme communautaire présenté par le président Jean Marc Larre. Parmi ces 17 délégués, trois étaient Tarnosiens.

Pourquoi ? parce que nous croyons que ce programme va permettre à notre commune de se renforcer au sein d'une communauté plus ambitieuse.

Ce programme permet aujourd'hui d'appréhender l'avenir et même s'il n'est pas parfait, et le président l'a rappelé, il a le mérite d'exister et de jeter les bases d'un avenir commun. Il peut bien sûr évoluer et ne se résume pas comme le disent certains, à la mise en place de la TPU. Non, il n'est pas un prétexte, il est le résultat d'une réflexion menée dans les commissions et dans certains conseils municipaux.

Je regrette que ce temps de débat nécessaire n'ait pu avoir lieu au sein de notre commune. Ce n'est pas de notre fait.

Aujourd'hui l'heure est au travail car de grands chantiers s'ouvrent. Il est grand temps que la communauté de communes du Seignanx se conjugue au futur.
 
Antoine Robles
délégué communautaire
Maire adjoint Socialiste
 
Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans Communauté de Commune du Seignanx
commenter cet article
27 mai 2017 6 27 /05 /mai /2017 21:49

Le vote du programme communautaire était à l'ordre du jour au  Conseil Communautaire de ce soir.

Le président Jean-Marc Larre a rappelé la nécessité de définir un Programme Communautaire, (aucun programme n'avait jamais été rédigé  lors des précédents mandats), pour préciser les orientations politiques, économiques, sociales et environnementales ainsi que les bases des perspectives d'aménagement et de développement du territoire souhaitée par la Communauté de Communes du Seignanx, pour la durée du mandat.

Le débat qui s'ensuivit était une suite logique de celui qui eut lieu hier lors de la présentation de l'étude de la TPU par la communauté de communes.

Je ne rentrerai pas dans le contenu du débat mais retiendrai uniquement quelques points qui me semble importants.

Le programme communautaire est avant-tout un projet ambitieux pour le seignanx .Et je le répète, ce programme se veut être le fondement des principes de gauche que nous souhaitons pour le seignanx. Il n’a pas pour vocation d’être définitif ou statique bien au contraire. Celui-ci a été validé par 17 voix  dont celles des 3 délégués socialistes (10 voix contre : les communistes et les PRG).

Nous avons pu apprécier une mauvaise foi évidente de la part des élus s'opposant au passage en TPU.

Comment peut-on demander au préalable une modification des statuts pour une répartition statutaires des sièges au conseil communautaire en se rapprochant de la proportionnalité au nombre d'habitants des communes établi lors du dernier recensement, alors que ces dits statuts ont été établis ainsi par la volonté de  Mme  Pierrette FONTENAS alors présidente de la Communauté de Commune.

Ce changement apporterait des délégués supplémentaires aux opposants à la TPU et ceux-ci deviendraient majoritaires !!  Pouvons-nous changer les règles en cours de jeux dès lors que nous n'avons plus l'avantage ? Quel  manque de considération évidente pour nous autres.

Un point néanmoins positif Jean-marc LESPADE Maire de TARNOS a répondu avec honnêteté à ma question sur le fait qu'il envisageait de rejoindre la CABAB. Son point de vue est que la question du territoire se pose et que selon lui le canton du seignanx devrait adhérer à la CABAB.

La CABAB communauté d'agglomération de Bayonne qui je le rappelle adhère déjà  à la "TPU".

Donc la TPU dans le SEIGNANX "NON" avec la CABAB "OUI" !! Allez comprendre !!

Monsieur le Maire a également rappellé que TARNOS est la commune du canton où l'on trouve le plus de logements sociaux ainsi que le plus grand nombre de RMiste.

Ce qui est le plus logique !!! Car nous socialistes avons  un peu de mal a imaginer des familles avec de si faibles revenus, se loger dans une petite commune sans moyens de  transports, éloignés des pôles-emplois, des entreprises, des crèches,  des écoles, des logements sociaux et de tous commerces ! S'ils se trouvent à TARNOS et non à BIARROTTE ou Saint-BARTHELEMY c'est par obligation et non par choix. Ni le leur ni celui de la commune !!

Un autre point a été précisé par Monsieur Jean-Marc LESPADE, il s'agit d'une réunion (publique il me semble) qui aura lieu le 18 JUIN 2009 ( ??) !!!

Les élus socialistes ont été "heureux" de l'apprendre en plein conseil communautaire  !! Comment peut-on parler de déni de démocratie, de manque de concertation, d'absence de consensus avéré, de précipitation de la procédure imposée par la Communauté de Communes, et en parrallèle tout appliquer en bloc au sein même de son groupe majoritaire !!

"J'HALLUCINE"!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Marie-ange DELAVENNE
Adjointe socialiste







Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans Communauté de Commune du Seignanx
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 22:20


"Le menteur doit avoir bonne mémoire"

Citation de Quintilien ( rhéteur et pédagogue latin du Ier siècle apr. J.-C.)



La présentation de l'étude sur la TPU par la Communauté de Commune du Seignanx à eu lieu ce jour à la Salle Camiade.

Le groupe Communiste et Républicain dont la présence n'est pas pas passée inaperçue a pris part au débat qui a suivi, d'une manière assez "intéressante" :  de remarques en moquerie "discrètes",  en passant par des huées et finissant par le "mensonge".

Je m'attacherai surtout au "mensonge".

Après m'avoir interpellée sur le fait que j'étais présente lors des groupes de travail en communauté de commune, en lieu et place de Jean-marc Lespade qui m'avait généreusement "laissé sa place" alors qu'il avait refusé d'y participer , on m'a pratiquement traitée de menteuse niant le fait que les élus Communistes et républicains par la voix de leur représentant Monsieur le maire de Tarnos avaient à plusieurs reprises affirmé vouloir rejoindre la Cabab et de ce fait adhérer à la TPU alors qu'ils refusaient la mise en place de la TPU dans le Seignanx.

Il me semble donc qu'il faut remettre un peu les choses au point.

Suite à l'élection du Président socialiste de la communauté de communes les rapports entre les élus communistes et socialistes se sont sensiblement dégradés. Une majorité d'entre nous se sont sentis "exclus" de ce groupe joliment nommé "Tarnos Ensemble" !

Nous avons néanmoins continué à essayer de travailler ensemble avec l'union de gauche, par conviction étant persuadés que nous surmonterions tous ces petits "différents". J'ai été amenée personnellement à travailler avec certains élus communistes sur d'autre dossiers et j'ai pu apprécier leur humanité. Mais aujourd'hui rien n'y fait et le "mensonge" s'installe :

Voici un extrait de l'interview parue dans le sud-ouest du Lundi 23 Mars 2009 (Article complet en fin de page.)


"Jean-Marc Lespade ne raisonne pas en territoires administratifs définis, mais en bassin de vie. Une nuance en apparence infime mais qui pourrait pourtant être à l'origine d'un chambardement majeur : le départ de Tarnos de la Communauté de communes du Seignanx vers une autre agglomération, celle du BAB. Et c'est précisément sur cette hypothèse que Jean-Marc Lespade veut consulter les Tarnosiens. Lesquels devraient être appelés à se prononcer en septembre ou octobre. « Je ne demanderai pas aux Tarnosiens s'ils veulent oui ou non adhérer à la Communauté d'agglomération du BAB, mais plutôt s'ils se sentent orientés vers le BAB, précise-t-il. Aujourd'hui, nous faisons partie de ce bassin de vie. Et il ne faut pas avoir peur du débat. »

La monnaie de la pièce ?

Reste qu'une telle perspective, un départ de Tarnos vers l'agglomération du BAB, porterait un coup assurément très rude, sinon fatal, à la Communauté de communes du Seignanx, dans la mesure où Tarnos est, en matière de finances, la principale contributrice. Une réalité qui est d'ailleurs loin d'être étrangère à la réflexion de Jean-Marc Lespade. « Il faut qu'il y ait une proximité étroite entre l'exécutif de la Communauté de communes et l'exécutif de la commune la plus importante », indique-t-il. Sauf que si, par le passé, Tarnos a eu la présidence de la Communauté de communes du Seignanx, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Jean-Marc Lespade a pourtant brigué la présidence l'année dernière, mais en vain. Il a dû s'incliner devant Jean-Marc Larre, le maire socialiste de la toute petite commune de Biaudos. Ceci expliquerait-il cela ? Jean-Marc Lespade chercherait-il à rendre la monnaie de la pièce aux élus du PS en leur proposant de se débrouiller entre eux et surtout sans les recettes de Tarnos ? »


Voici également un extrait du Bulletin Municipal :

"Où en est donc votre réflexion concernant l'intégration à la
CABAB ?

La réflexion sur la TPU nous a conduit très vite, notamment à
Tarnos, à nous interroger beaucoup plus largement sur la pertinence
de notre territoire de travail.
Il ne s'agit pas d'un positionnement mesquin et conservatiste : intégrer
la CABAB impliquerait également de passer en TPU.
Mais, à la lumière des diverses rencontres que j'ai pu faire depuis
sur la commune, je pense que cette question était inscrite dans les
esprits de nombreux Tarnosiens depuis longtemps compte tenu de
leurs habitudes de vie et de déplacement. C'est donc bien qu'elle
soit posée aujourd'hui."

 

 

Et j'en passe !!!

 

Alors je me pose la question, comment pourrons-nous continuer  ensemble avec tous ces mensonges entre-nous et ce manque de confiance. Est-ce que la confiance n'a lieu d'être que lorsque les communistes tiennent les rênes.

 

Quel manque de considération envers les élus socialistes que de laisser penser qu'avec un Président de communauté commune socialiste nous serions incapables de défendre les intérêts tarnosiens. Nous avez-vous déjà pris en défaut ?

 

On reproche au projet du programme communautaire de ne pas "budgétiser" le transfert de charge et transfert de compétence.


Si ma mémoire est bonne lors de la campagne municipale, nos dépenses pour les projets de piscine, salle de spectacle, crèche, etc.. n'ont jamais été budgétisées ? Ni d'ailleurs les acquisitions foncières qui elles n'étaient pas prévues au programme!! Et pourtant nous vous avons fait confiance !!!

 

 

Que pensez d'une mairie de gauche qui refuse la solidarité au sein du seignanx alors même que ses élus critiquent la politique du gouvernement en matière de justice sociale.

 

Je suis de gauche et je n'ai pas eu besoin d'être encartée socialiste pour le devenir. Etre de gauche c'est un état d'esprit, c'est penser "solidarité" et non "égoïsme et avarice" !

 

Marie-ange DELAVENNE Adjointe socialiste

 

 

Repost 0
Published by Marie-ange DELAVENNE Adjointe Socialiste - dans Communauté de Commune du Seignanx
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 21:43

http://alaindarras.blogsudouest.com/files/2009/05/cm-014-affichage-web-grand-format.jpg
Rien ne va plus entre les élus “Communiste et Républicain” et les élus “Socialiste” au sein de la majorité municipale. l’objet de la discorde, une motion présentée à l’initiative du maire et du groupe Communiste & Républicain à propos du programme communautaire pour la période 2008-2014 qui doit être validé par le dit Conseil ce mercredi 27 mai à la villa Clairbois à Saint Martin de Seignanx.

Jean-marc Lespade dans son intervention précise qu’il y a une absence de consensus avéré sur ledit projet, que l’on est dans la précipitation de la procédure, imposée par la Communauté de Communes, cela révèle une absence de considération des élus et un déni de démocratie. Pour lui “ce programme n’a pas été mis en débat avec les principaux concernés, les habitants du Seignanx… nombreux sont ceux qui pensent qu’il est urgent d’attendre que soient levées les incertitudes sur le devenir de la taxe professionnelle”. Il affirme que l’on est “bien loin de la pratique consensuelle qui a présidé jusqu’ici aux relations intercommunales dans le Seignanx”, ce programme communautaire apparaissant “comme un diktat qui s’imposerait, sans concertation et sans accord entre les élus des communes concernées.” motion-du-groupecommunistes-r.PDF

Le groupe socialiste, par l’intermédiaire d’Elie Marciano, son rapporteur, quant à lui, reproche au premier magistrat de Tarnos de n’avoir pas présenté aux élus tarnosiens le projet de programme communautaire qui lui avait été adressé en date du 14 janvier 2009. “Que pensez de l’attitude de Jean-Marc Lespade qui après avoir réclamé la rédaction d’un projet ne veut pas participer à son élaboration et conteste systématiquement chaque décision ou proposition” fustige t-il. Il affirme haut et fort que “oui, il y a déni démocratique quand on refuse le verdict des urnes, en mars 2008 les électeurs du Seignanx se sont prononcés … et ce résultat doit s’imposer à tous”.declaration-groupe-socialiste.PDF

Suite à cette déclaration les élus socialistes, dont les 3 adjoints au maire, quittent la salle du conseil, sauf Jean-Claude Hiquet (PS-Désirs d’avenir) qui souhaite faire une déclaration, à titre personnel où il déplore la motion du maire, qu’il juge “inopportune” et donc il ne participera pas au débat sur le sujet, mais il reconnaît que l’on n’a pas été bon collectivement, au niveau de la démocratie , depuis 1 an et qu’il ne faut pas en rajouter à la tension. Après son intervention il quitte la salle du conseil qu’il réintégrera par la suite pour la suite de l’ordre du jour. declaration-j-c-hiquet.PDF

Le groupe Horizon Libre, par l’intermédiaire de Gérard Claverie, déclare sa surprise devant la motion du maire et sur les termes “manque de considération des élus et deni de démocratie” cela le fait sourire quand l’opposition à Tarnos est souvent écartée de toutes décisions et notamment de représentativité au sein de la Communauté de communes, de ce fait les élus de l’opposition quittent la salle et refusent de participer au débat, il reviendront pour les 10 points à l’ordre du jour.

La suite de l’ordre du jour, relevant de la gestion quotidienne, est traitée, en l’absence des élus socialistes et n’appelle pas de commentaires particuliers.

Il est probable que le conseil communautaire de mercredi risque d’être tendu et l’on peut se poser des questions sur le devenir de la majorité municipale à Tarnos, compte tenu des griefs et ressentiments entre ses différents membres.


(Article blog sud-ouest - Alain Darras)

Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
26 mai 2017 5 26 /05 /mai /2017 21:42

http://alaindarras.blogsudouest.com/files/2009/05/cm-014-affichage-web-grand-format.jpg
Rien ne va plus entre les élus “Communiste et Républicain” et les élus “Socialiste” au sein de la majorité municipale. l’objet de la discorde, une motion présentée à l’initiative du maire et du groupe Communiste & Républicain à propos du programme communautaire pour la période 2008-2014 qui doit être validé par le dit Conseil ce mercredi 27 mai à la villa Clairbois à Saint Martin de Seignanx.

Jean-marc Lespade dans son intervention précise qu’il y a une absence de consensus avéré sur ledit projet, que l’on est dans la précipitation de la procédure, imposée par la Communauté de Communes, cela révèle une absence de considération des élus et un déni de démocratie. Pour lui “ce programme n’a pas été mis en débat avec les principaux concernés, les habitants du Seignanx… nombreux sont ceux qui pensent qu’il est urgent d’attendre que soient levées les incertitudes sur le devenir de la taxe professionnelle”. Il affirme que l’on est “bien loin de la pratique consensuelle qui a présidé jusqu’ici aux relations intercommunales dans le Seignanx”, ce programme communautaire apparaissant “comme un diktat qui s’imposerait, sans concertation et sans accord entre les élus des communes concernées.” motion-du-groupecommunistes-r.PDF

Le groupe socialiste, par l’intermédiaire d’Elie Marciano, son rapporteur, quant à lui, reproche au premier magistrat de Tarnos de n’avoir pas présenté aux élus tarnosiens le projet de programme communautaire qui lui avait été adressé en date du 14 janvier 2009. “Que pensez de l’attitude de Jean-Marc Lespade qui après avoir réclamé la rédaction d’un projet ne veut pas participer à son élaboration et conteste systématiquement chaque décision ou proposition” fustige t-il. Il affirme haut et fort que “oui, il y a déni démocratique quand on refuse le verdict des urnes, en mars 2008 les électeurs du Seignanx se sont prononcés … et ce résultat doit s’imposer à tous”.declaration-groupe-socialiste.PDF

Suite à cette déclaration les élus socialistes, dont les 3 adjoints au maire, quittent la salle du conseil, sauf Jean-Claude Hiquet (PS-Désirs d’avenir) qui souhaite faire une déclaration, à titre personnel où il déplore la motion du maire, qu’il juge “inopportune” et donc il ne participera pas au débat sur le sujet, mais il reconnaît que l’on n’a pas été bon collectivement, au niveau de la démocratie , depuis 1 an et qu’il ne faut pas en rajouter à la tension. Après son intervention il quitte la salle du conseil qu’il réintégrera par la suite pour la suite de l’ordre du jour. declaration-j-c-hiquet.PDF

Le groupe Horizon Libre, par l’intermédiaire de Gérard Claverie, déclare sa surprise devant la motion du maire et sur les termes “manque de considération des élus et deni de démocratie” cela le fait sourire quand l’opposition à Tarnos est souvent écartée de toutes décisions et notamment de représentativité au sein de la Communauté de communes, de ce fait les élus de l’opposition quittent la salle et refusent de participer au débat, il reviendront pour les 10 points à l’ordre du jour.

La suite de l’ordre du jour, relevant de la gestion quotidienne, est traitée, en l’absence des élus socialistes et n’appelle pas de commentaires particuliers.

Il est probable que le conseil communautaire de mercredi risque d’être tendu et l’on peut se poser des questions sur le devenir de la majorité municipale à Tarnos, compte tenu des griefs et ressentiments entre ses différents membres.


(Article blog sud-ouest - Alain Darras)

Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
25 mai 2017 4 25 /05 /mai /2017 23:13


Le groupe communiste et républicain a proposé ce jour en conseil municipal une motion dénoncant l'intercommunalité et un soit disant déni de démocratie. Ils proposaient également un débat
sur le programme communautaire. Débat qui aurait dû avoir lieu depuis le 14 janvier 2009 date à laquelle le Président de la Communauté de commune Jean-Marc LARRE avait chargé de mission les maires du canton afin de présenter aux élus le projet du programme communautaire.



Les élus socialistes estimant qu'en effet il y avait déni de démocratie, mais de la part du Maire qui avait jusqu'à présent refusé de mettre en place ce débat, ont répondu par une déclaration. Après lecture de celle-ci ils ont quitté la séance pour ne pas y revenir et n'ont pas pris part à cette mascarade ne participant ni au vote ni au débat.

Jean-claude Hiquet  adjoint P.S. s'est désolidarisé de la majorité socialiste et a présenté sa propre motion. Il a néanmoins quitté la séance et n'a participé ni au vote ni au débat.

L'opposition quand à elle, était également d'accord sur le déni de démocratie, qui de leur point de vue commence au conseil municipal. Tout comme les socialistes ils ont également quitté la salle et n'ont pas participé au vote ni au débat.

L'adjoint socialiste et l'opposition ont ensuite rejoint le conseil municipal.



TELECHARGER LE PROGRAMME COMMUNAUTAIRE





 

 

 

Repost 0
Published by Marie-ange DELAVENNE Adjointe Socialiste - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article
21 mai 2017 7 21 /05 /mai /2017 15:19


70% des lois des pays découlent des lois et directives européennes. Les politiques menées par SARKOZY-BARROSO et la droite en matière sociale et économique créent la pauvreté et font exploser le chômage.
Il faut donc une autre majorité, une majorité socialiste, si on veut une Europe qui mène une politique du progrès social. La directive Bolkenstein ou la directive retour sur l’immigration a été adoptée par la majorité conservatrice. Si on veut une Europe qui défende vraiment les travailleurs en luttant contre la directive temps de travail qui permet de faire passer à 68 h la durée du temps de travail, il faut une autre majorité élue sur un autre programme .

Les élus du canton se sont donc très impliqués dans la campagne avec Renaud Lagrave candidat aux européennes 5ème sur la liste socialiste du Grand Sud Ouest.
D’un point de vue local, un député landais au parlement permettra de mieux défendre les intérêts du département.


Le conseiller général Lionel causse, Eric  Guilloteau élu à Ondres, Marie-ange DELAVENNE, Angélique GRANDENER et Thierry Cazaurang élus tarnosiens ainsi que Didier FARGES le secrétaire de section du parti socialiste de tarnos et des militants socialistes se sont retrouvés avec Renaud LAGRAVE pour la distribution de tracts devant TURBOMECA.


Sur  place également en campagne des militants communistes (non photographiés). Nous avons été très surpris de l'agressivité de certains d'entre-eux vis à vis des élus socialistes  mais surtout vis à vis de notre candidat.

Nous avons été amenées à plusieurs reprises avec Henriette Cary  à faire campagne avec les élus du canton sur le marché de Ondres. Nos relations  avec les militants communistes  paraissaient cordiales même si certaines réflexions ont fusé.


Après avoir laissé nos camarades Angélique et didier rejoindre leur poste de travail, nous partîmes à la rencontre des habitants pour les convaincre de l'intérêt des élections européennes et du vote socialiste.

Sur le marché  Renaud a eu droit à un très très bon accueil des Tarnosiens et des commerçants de la place.




















La visite du GEIQ BTP avec la directrice Mme LESCA et du Foyer des Jeunes Travailleurs avec Mr REBIERE directeur fut très intéressante.

Renaud est très à l'écoute et il est évident qu'il a une maitrise parfaite de ses sujets
.













Pour finir les militants et les élus socialistes du canton se sont retrouvés autour de Renaud au restaurant d'insertion Eole situé sur le pôle Bertin.








Repost 0
Published by Marie-ange DELAVENNE - dans DIVERS
commenter cet article
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 14:01


ps-005-affichage-web-moyen.jpg

De gauche à droite : Reanud Lagrave, Lionel Causse, Marie-Ange Delavenne, Thierry Cazaurang et Eric Guilloteau


D’aucun reproche au PS d’avoir commencé timidement sa campagne pour les élections européenne du 7 juin. Il semble que la machine se soit mise en route dans les Landes car après Aire sur l’Adour, Renaud Lagrave, secrétaire de la section des landes et n°5 sur la liste du Ps dans le Grand Sud-Ouest était, hier à Tarnos, pour rencontrer différents acteurs locaux dont les salariés de Turboméca, le Directeur du Foyer des jeunes travailleurs, les responsables du GEICQ etc… Il était accompagné par le Conseiller Général du Seignanx Lionel Causse, de Marie-Ange Delavenne et Thierry Cazaurang tous deux élus du PS à Tarnos, ainsi que d’Eric Guilloteau élu d’Ondres.


Renaud Lagrave, qui se présente pour la première fois aux élections européennes indique que l’objectif de la liste PS dans le sud-ouest est de “faire une campagne de proximité, de rencontrer les entreprises en difficulté, qui ne manquent pas dans le département et d’être au côté des salariés, afin de les soutenir dans ces moments difficiles”
Il précisa également qu’il fallait lutter contre la politique du gouvernement, qui pour lui aggrave la situation et dire non à Sarkozy et la “bande du Fouquet” qui engrange les bénéfices au détriment des salariés depuis 2 ans.


Et de rappeler que cette campagne n’est pas seulement franco-française mais concerne l’ensemble des 27 pays et que l’ensemble des socialistes européens ont des propositions pour faire face au libéralisme, notamment “l’harmonisation fiscale, le doublement du budget européen pour permettre aux autres pays d’avoir le même niveau de vie que nous, la même protection sociale, d’harmoniser les règles du libre échange afin d’éviter que les règles relatives à l’environnement soit, par exemple, respectées”.


D’un point de vue plus locale, l’envoi d’un député landais au parlement permettrait de représenter le département à travers toute ses traditions et aussi de mieux le défendre. (tempête, défense des services de proximité etc…)
En ce qui concerne la dispersion des voix à gauche, Renaud Lagrave le déplore et indique que si le 7 juin, les listes UMP arrivent en tête, il n’y a pas un coup d’arrêt à la politique de Sarkozy, la situation continuera à s’aggraver et l’ultra libéralisme triomphera. l’objectif des socialistes français mais aussi européens est de prendre le pouvoir et de gouverner afin de changer les choses.


Interview Renaud Lagrave : Retrouvez l'interview audio sur le blog du correspondant sud ouest

 


ps-002-affichage-web-moyen.jpg

 Les élus socialistes en réunion avec Laurent Rebière, directeur du FJTT

(Alain Darras - S.O.)

Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans DIVERS
commenter cet article
15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 00:07
















Repost 0
Published by PS LANDES SECTION TARNOS - dans DIVERS
commenter cet article