Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 11:44

 

Publié le 26/11/2012 - Sud ouest
Par audrey ludwig

 

Le Parti socialiste vient d'exclure quatre membres du Conseil municipal de Tarnos. La suite de près de deux ans de conflits. Les « exclus » disent qu'ils font appel.

Marie-Ange Delavenne et Antoine Roblès ont été exclus

Marie-Ange Delavenne et Antoine Roblès ont été exclus (Louvier Isabelle)

L'UMP n'a pas le monopole des psychodrames politiques même s'il est difficile de rivaliser avec le scénario en cours. Le Parti socialiste landais vient d'exclure quatre de ses membres, de la section de Tarnos. Il s'agit de Thierry Cazaurang, Marie-Ange Delavenne, Angélique Grandener et Antoine Roblès, conseillers municipaux de Tarnos, élus en 2008 sur la liste d'union de gauche, derrière le maire communiste Jean-Marc Lespade.

Cette mesure rare ponctue une crise qui dure depuis presque deux ans, à la fois au sein du Conseil municipal et à la section socialiste de Tarnos. Les relations tendues entre ce groupe - auquel il faudrait ajouter aujourd'hui M. Marciano qui avait rendu sa carte au PS - et la majorité du Conseil municipal, ne sont un secret pour personne. Pour le Parti socialiste, la situation n'était plus tenable. « Nous avons toujours privilégié l'union de la gauche, expliquait vendredi soir Renaud Lagrave, premier secrétaire fédéral du PS landais. Malgré nos débats ou désaccords avec le Front de gauche, nous avons toujours un accord politique et il faut qu'il soit respecté partout et à Tarnos aussi. J'ai passé plusieurs mois, voire des années, à essayer de ne pas arriver à ce moment-là mais à la fin, il faut trancher. Par leurs positions, leurs votes au Conseil municipal, leurs déclarations dans la presse, sur les sites Internet, ce groupe a fait un choix politique de renversement d'alliance. Aujourd'hui, ils doivent en tirer les conséquences. Ils ne peuvent plus se revendiquer et s'exprimer au nom du PS. »

Pour Marie-Ange Delavenne, l'analyse est différente. « On est toujours au PS ! Car nous avons fait appel de la décision de la commission fédérale des conflits des Landes dans les délais prévus. Cet appel au national est suspensif comme le prévoient les statuts de notre parti. » Pourtant, vendredi soir, Renaud Lagrave n'avait pas cette information en sa possession : « Avec le dernier congrès du parti, il y a peut-être des retards mais même si c'est le cas, cela ne change en rien notre décision et dans l'application. »

Autre appel

Les quatre personnes exclues ne veulent pas en rester là. Ils affirment, par la voix de Marie-Ange Delavenne, avoir également saisi la commission nationale des élections et la commission des conflits des Landes au sujet de l'élection du secrétaire de section de Tarnos, le 15 novembre. Cette élection, selon Marie-Ange Delavenne, ne se serait pas passée dans les règles. « Du fait de cette suspension, nous avions parfaitement le droit de nous présenter à l'élection du poste de secrétaire de section de Tarnos, mais ma candidature a été écartée par la secrétaire de section (Isabelle Dufau, NDLR) en toute illégalité. De même, mon l'élection au bureau au titre de la motion 3 a été écartée et remplacée par un représentant de la motion 1. »

Voilà le parti au cœur d'un probable imbroglio juridique, suite logique d'une crise larvée depuis presque deux ans. « Le responsable de tout cela, c'est surtout Jean-Marc Lespade, poursuit Marie-Ange Delavenne. Le contrat a été rompu en mai 2011, lorsqu'on nous a retiré nos délégations (et du groupe majoritaire, NDLR) au Conseil municipal, mais aussi à la communauté de communes. » Les différentes parties s'accordent à dire que ce clash a attisé les braises d'un feu qui ne demandait qu'à s'allumer.

Isabelle Dufau, l'une des instigatrices de leur éviction et adjointe à l'éducation de Tarnos, avance pour sa part : « Le plus important est qu'ils ne peuvent plus parler au nom du PS car leur position n'est pas une position partagée, travaillée en amont avec le groupe. »

Le prochain Conseil municipal s'annonce encore plus tendu qu'à l'habitude…

 

http://www.sudouest.fr/2012/11/26/ps-quatre-exclus-a-tarnos-889985-710.php#commentaire_marqueur_position

Partager cet article

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article

commentaires