Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 23:46

Il y avait longtemps que nous n’avions pas connu cela à Tarnos. Monsieur le Maire se prend pour David Copperfield. Quel prestidigitateur !!! Il essaye de nous faire avaler, il n’y a pas d’autre mot, que la défaite personnelle cuisante qu’il a connu en octobre est en fait une grande victoire pour la démocratie participative (MDR !!)

 

Il n’était pas besoin de dépenser plus de 80000 euros pour connaître le sentiment des Tarnosiens. Au détour des conversations, on pouvait deviner qu’une méfiance à l’égard de l’ACBA s’était installée.

 

Mais là où Monsieur le Maire fait fort, très fort, c’est que lors de la consultation les tarnosiens n'ont pas répondu à la question posée : . Et OUI, en fait, il existait une question subliminale, à laquelle nous avons répondu NON : "Voulez-vous une extension des compétences de la communauté des communes du Seignanx ?"  Vous n’étiez pas au courant ? nous non plus, mais le Maire lui  le dit haut et fort : "Les tarnosiens ne veulent  pas de transfert de compétences supplémentaires à la Communauté de Communes !!! Attention Mr le Maire là vous ne frisez plus le ridicule vous êtes en plein dedans !

 

La désinformation bat son plein à la tête de notre commune. Maintenant on veut faire croire que les Tarnosiens se sont positionnés sur des questions  pour lesquelles ils n’ont jamais été consultés.

 

Malgré ce que peuvent croire (ou faire semblant de croire) les élus du Seignanx, le maire de Tarnos et ses amis communistes n’ont pas renoncé à saborder la communauté de Communes.

Même s’ils avaient fait le dos rond jusqu’à présent, le discours des vœux du 9 janvier sonne comme un camouflet au président de la communauté. Mais comme d’habitude, on attendra longtemps les réactions. 

 

Union de la gauche, oblige mais c’est de plus en plus l’union des "gauches" (au sens figuré !!!!!!!!!!!!!!)

Partager cet article

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article

commentaires