Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 août 2015 5 07 /08 /août /2015 16:23

Et le maire de Tarnos et son groupe majoritaire composé d'élus communistes et de 2 seuls élus socialistes restants dans le groupe approuvent!!! Il ne faut surtout pas contrarier sa majesté LESPADE, on ne sait jamais d'autres têtes pourraient tomber !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! En attendant ce sont les tarnosiens qui vont trinquer !

Eitb Rédaction - 03/08/2011 |

Vues les grosses difficultés qu'Urbaser connaît en Ardèche, le collectif ADECH a décidé de lancer une pétition en ligne contre la future usine TMB à Bayonne-Nord


adech canopia 


L'Association de défense de l'environnement des citoyens Bayonne-Nord (ADECH) vient de lancer une pétition en ligne contre la future usine TMB à Bayonne-Nord.

Le collectif dénonce "une usine polluante, dangereuse pour la santé et de technologie obsolète dans un bassin de vie de 4.000 habitants (dans un rayon de 1 km)" et réclame le député-maire de Bayonne, Jean Grenet, de revenir sur sa décision "absurde d'octroyer un terrain inadapté" à un projet "fou".

Les signataires de la pétition demandent au député-maire de faire pression pour mettre en place un moratoire sur ce projet et d'organiser un "vrai débat public/référendum" sur ce sujet de gestion des ordures.

Entourée d'arbres, située sur la rive droite de l'Adour, sur le site Batz à Bayonne Nord, la future usine sera construite en partenariat avec le groupement Urbaser, Urbaser Environnement et les architectes de DHA. Elle comprendra des bioréacteurs, un tri mécano-biologique (TMB), la méthanisation et le compostage.

L'ADECH mène depuis longtemps un combat acharné contre le futur pôle de valorisation de déchets de l'agglomération bayonnaise, connu sous le nom de "Canopia", demandant aux élus de choisir une autre zone d'implantation et de rénoncer à la technologie du TMB.

Le syndicat des traitements de déchets Bil Ta Garbi a désigné en avril 2010 l'industriel en charge de la conception et de l'exploitation de Canopia, à savoir le groupement industriel espagnol Urbaser, dont la branche Environnement est basée à Montpellier.

Or, cette entreprise connaît depuis plusieurs mois de grosses difficultés en Ardèche, comme a révélé eitb.com en février, à tel point même que le syndicat Sytrad a rompu le contrat qui l'unissait à cette société.

Si Bil ta Garbi continue de souligner que le projet de Canopia de Bayonne présente un cahier des charges à même de garantir son succès. Pour Alain Iriart (et le directeur de Bil Ta Garbi, Dominique Carrère), l'échec du Sytrad proviendrait d'un mauvais dimensionnement technique et financier du cahier des charges de ses 3 unités TMB, quand il reste persuadé que "celui de Bil Ta Garbi fera date, par sa volonté de faire progresser tout autant la technique que la compétence de l'industriel, dont la volonté de parvenir à nos exigences ne fait pas de doute".

Pour l'ADECH, par contre, la fin du contrat entre Sytrad et Urbaser est un argument de plus pour poursuivre le combat contre Canopia. D'où l'idée de lancer une pétition en ligne.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by GROUPE D'ELUS DE GAUCHE TARNOSIENS - dans CA SE PASSE A TARNOS
commenter cet article

commentaires